Marseille-Cassis 2017 by Céline

Céline finisher de Marseille Cassis 2017 course à pied

Céline revient sur sa course Marseille – Cassis 2017, courue notamment avec sa soeur, avant de s’élancer à nouveau à l’assaut du Col de la Gineste fin octobre 2018 pour sa revanche dans cette épreuve !

 

🥇CR #MK6 👩🏼‍💻 🥇 5h45 la réception nous réveille 😱 jour J : c’est MK6! Je commence à stresser ma sœur Marine me sort sa potion huiles essentielles « ça sent la mémé » pour dénouer les nœuds que je suis en train de me faire… Petit dej’ de championnes, c’est parti pour l’aventure… Enfin… Bloquée dans le métro car 17.000 personnes font la même course que nous, arrivées en vrac au stade on supplie les bénévoles de prendre nos sacs en consigne, une vraie bataille et finalement un gentil bénévole lâche Le ticket magique… Merci Monsieur 🙏🏻 A partir de là c’est parti, enroulées dans nos couvertures de survie dorées, on sent que l’on s’approche du départ, notre SAS -2h est blindé, on arrive à remonter le début de la vague au niveau des meneurs d’allure…

9h c’est parti pour les élites… Ça enchaîne avec les vagues suivantes, on sent la tension monter autour de nous ! À notre tour, c’est parti pour une course qui m’a complètement bouleversé, je ne le savais pas encore mais j’allais vivre un très beau moment ! On se lance sur le boulevard Michelet, que de monde, de supporters, c’est chouette et ça porte… Je me sens bien, je me laisse porter par ce rythme que mes jambes ont établi et ça me va, ma sœur n’est pas loin, les 1ers km passent et c’est bon, j’aime ce qui se passe, km 5 je regarde ma montre et là c’est l’émotion, je passe à 26 min alors que j’avais établi 29, allez savoir pourquoi  je me suis mise à pleurer, à ce moment précis j’ai compris que j’allais être « finisher », que j’allais faire MK6… Que j’allais ramener la médaille à mon Petitchat, que j’allais voir mes parents à l’arrivée, que j’allais serrer fort ma sœur dans mes bras… Et pourtant l’année dernière devant ma télé et je me disais que je n’avais pas le niveau, secrètement je rêvais d’y être moi aussi ! En Mars j’avais le dossard dans le panier, puis j’ai laissé tomber, erreur de casting ce n’était pas ma place ! En juin, après un délire et une motivation bien menée j’ai eu la chance d’obtenir mon dossard lors d’une cession de rattrapage !
Bim j’y serai et Bim ma soeur a également son dossard début Octobre… 👯‍♀️
Justement, je la retrouve dans l’ascension de la Gineste, le bonheur de retrouver sa bouille et sa hargne!
Et là…
– C’est la Gineste?
– Quoi? Déjà on y est?
– Ben oui, il y a le panneau «Col de la Gineste 327m», ravitaillement arraché (oui c’est violent sur MK6) c’est parti on plane, quelques Km ensemble et Marine s’échappe, je la vois et puis je ne la vois plus, trop de monde et elle gère mieux les descentes, pas grave je suis ailleurs, pas grave je savoure… on retrouve du monde à partir du 15ème Kilomètre et je pleure, je sens que ça se termine, je sens que la fin approche et je suis mieux que mon objectif, j’entends mon nom, les supporters sont top, des petits mots gentils et je continue de pleurer, l’émotion est tellement forte que je ne retiens plus rien…

Les km s’enchainent comme les virages, montées, descente et là Km19… Il y a beaucoup de monde, j’entends «Allez Céline», je souris, oui je souris parce que c’est bon et que je suis heureuse!
Sous le panneau «Arrivée à 300m» ils sont la, de voir leur visage me donne une bouffée de joie, une joie immense, entendre ma mère me crier qu’elle est fière de moi m’arrache mes dernières larmes… 300m à fond les ballons et c’est l’arrivée, ma sœur est là, tout va bien… On a juste fait Marseille – Cassis et on l’a bien fait…
Cette année c’est moi dans la télévision 📺 💪🏻

Vous avez aimé cette histoire de course ? Offrez une médaille à @december_is_the_new_january en cliquant sur la médaille ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *