Ironman Vichy 2018 by @julien_bletterie_tri

julien_bletterie_tri_ironman_vichy

Julien partage son Ironman Vichy 2018 avec nous. Finisher, il a traversé plusieurs phases au cours de cette épreuve hors du commun : frissons garantis !

 

1ère partie : la natation (3,8 kms)

Touché…. pas coulé
C’est un secret pour personne, mon niveau de natation n’est pas encore à la hauteur. Après pas mal de kilomètres avalés au cours de l’été, c’est impatient et curieux que je plonge dans cette eau fraîche pour 4km vétu de ma combinaison @zoot.
Au bout de 500m, je suis super bien, à l’aise et heureux. Je me dis : « ça y est, tu y es! »
Je continue à tenter de : « poser ma nage » lorsqu’au panneau 1500m, je suis terrassé par une vilaine crampe dans la jambe gauche.
Dos crawlé, tentative de détente, appel du canoé, tout y passe… l’abandon n’est pas passé loin !
Je reprends mes esprits et tente de rallier la transition tant bien que mal…
Première partie catastrophique et la journée s’annonce longue. Natation bouclée en 1h37… pour 4100m à ma montre!
Mais ça fait parti du jeu. La suite sera bien plus heureuse 🙂

2ème partie : le vélo (180 kms)

C’est donc avec un grand soulagement que j’enfourche mon vélo pour affronter les 180km d’un parcours annoncé roulant et plat.
Dès le début les sensations sont bonnes malgré le froid et la trifonction humide. Je me cale au rythme prévu, respecte mon plan d’alimentation et remonte un nombre important de places. (C’est le prix à payer lorsque l’on ne sait pas nager). 👍🏼 Je fais surtout très attention de respecter la règle de non-aspiration pour ne pas reprendre une pénalité de 5 minutes comme il y a 2 ans sur le 70.3. La première boucle se passe très bien lorsque qu’au moment de débuter la seconde boucle, je passe devant le panneau 100km lorsque mon compteur GPS m’annonce 95. Je crois alors m’être trompé de parcours et angoisse d’une possible disqualification. Un arbitre me rassure et me dit qu’il s’agit effectivement d’une erreur de l’organisation.
Rassuré, je rejoins le parc à vélo après 5:20 de pédalage (33km/h de moyenne). Je me sens relativement bien à l’issue du parcours vélo mais j’ai attrapé froid en sortie de natation et mon estomac me fait souffrir. ❄️ Je n’ai donc pas réussi à respecter mon plan nutrition mais je reste confiant pour la dernière partie de course : le marathon !

3ème partie : la course à pied (42,2 kms, un Marathon !)

Et voilà la partie que je préfère 🤩
En posant le vélo, mes jambes répondent bien, mais je suis assez inquiet concernant mon énergie du fait d’un ventre capricieux.
Le plan est simple : partir prudemment sur les 30 premiers kilomètres et improviser sur la dernière boucle !
Les 5 premiers kilomètres bouclés en 24 minutes (12,5km/h) se passent parfaitement. Et là, patatra, des crampes d’estomac me torturent le ventre et m’empêchent d’avancer… je me dis alors que le marathon va être un long calvaire. Du 5ème au 13ème kilomètre, j’alterne entre la marche rapide et la marche, je ne suis plus lucide… le chrono descend et je passerai au semi-marathon en un peu moins de 2h… 😭
Je décide alors de trottiner lentement, très lentement et grâce à cela ainsi qu’au soutien incroyable de ma merveilleuse femme @margotdrb et de mes amis @ol.rull, je parviens à retrouver de l’énergie, à m’alimenter et détendre mon estomac. Le deuxième semi marathon devient alors une immense partie de plaisir. Je suis tellement heureux d’être là. J’ai failli couler pendant la natation, j’ai eu mal au ventre pendant 5 heures à vélo puis à pieds, et enfin je suis bien, mes jambes me portent et je ne peux penser qu’au plaisir que me procure mon sport, ma passion. Je boucle le deuxième semi-marathon en 1h38 (12,8km/h) et le marathon en 3h40, loin du chrono espéré mais pas si mauvais au vu des circonstances.
La ligne d’arrivée franchie, le speaker me rappelle que je suis devenu un Ironman et cela me porte encore aujourd’hui 😜. Ce sport me fait rêver et ce n’est qu’un début.

 

 

Vous avez aimé cette histoire de course ? Offrez une médaille à @julien_bletterie_tri en cliquant sur la médaille ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *